pastille petit - logos - tao sense - 2018

Le RGPD et ses mythes : Où se cache la vérité ?

Le RGPD et ses mythes : Où se cache la vérité ?
Notez cet article

Depuis quelques jours, le Règlement général sur la protection des données, ou RGPD, est entré officiellement en vigueur sur le territoire européen. En effet, cette nouvelle législation suscite beaucoup d’intérêts dans lesquels se mêlent espoirs et craintes. Dans les médias, le sujet est décrypté, analysé et décortiqué, mais dans ce flot d’information continu, il est difficile de différencier le vrai du faux.

Les 7 idées préconçues autour du marketing digital et du RGPD:

1) Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les français ne sont pas opposés aux publicités personnalisées ! 62% déclare apprécier recevoir des offres adaptées à leurs centres d’intérêt. Comme quoi l’utilisation des données personnelles n’est pas si détestée.

2) Des données détachés du nom et du prénom de l’utilisateur ne sont pas considérées comme anonymes ! Elles le deviennent seulement lorsque le lien qui connecte les deux est rompu.

3) Les entreprises qui misent sur la Privacy ont plus de chances d’être appréciées, c’est un fait avéré ! La confiance des utilisateurs se gagne, et parfois se regagne. La transparence est mère de sureté lorsqu’il s’agit de conserver la fidélité de ses clients.

4) Votre géolocalisation n’est théoriquement pas une donnée personnelle sensible ! Elle le devient lorsqu’elle est associée à d’autres données, comme la fréquence et vos données nominatives. Dès lors, il est possible d’identifier un individu.

5) Nous pouvons enfin supprimer nos données, c’est l’une des nouveautés du RGPD ! en effet, la nouvelle législation européenne accorde à l’utilisateur la possibilité de s’opposer au traitement de ses données et à leur effacement. Un droit qui plaira aux plus réfractaires.

6) Attention, aucunes certifications ne valent celle de la CNIL. Les arnaqueurs sévissent sur le WEB 2.0 depuis son apparition. Les seules validations sont décernées par la commission en collaboration directe avec les CIL ou DPO des entreprises.

7) L’utilisation des cookies reste autorisée, ne vous méprenez pas ! Avec votre consentement demandé à l’ouverture d’une page web, les cookies continuent de traiter des informations relatives à votre navigation.

 

Nous espérons que cette mise à jour aura su vous éclairer sur certaines interrogations. Dans l’effervescence actuelle, il est encore difficile de voir à long terme les mutations que pourrait engendrer ce règlement. En attendant des retombés du RGPD dans les prochains mois et années, restez vigilants et garder un esprit critique sur les informations à ce sujet.

 

Source: https://comarketing-news.fr/mythes-et-realite-autour-du-rgpd/